Bienvenue sur le site du Centre Auditif Abitibi

Dans la foulée des mesures prises afin de limiter vos déplacements, nous vous offrons la possibilité de commander vos produits d'entretien et piles par :

Téléphone au 1 800 814-0720
Messagerie Facebook
Courriel : info@centreauditifabitibi.com

Par ces méthodes, vous pourrez recevoir vos produits et piles directement à la maison.

Profession à titre exclusif

 

POURQUOI L'AUDIOPROTHÉSISTE A-T-IL UN TITRE EXCLUSIF?

Au Québec, le système professionnel est régi par l’Office des professions du Québec (OPQ), dont fait partie l’Ordre des audioprothésistes du Québec (OAQ). Même si l’administration des ordres est autonome, c’est l’État qui leur a confié le mandat de réglementer et de surveiller les activités professionnelles qui peuvent comporter des risques pour le public. Ils sont les intervenants de première ligne du système professionnel.

Ainsi, l’OAQ est constitué conformément au Code des professions et doit répondre aux exigences de cette loi-cadre. La mission principale d’un ordre est de protéger le public. Un ordre professionnel n’a pas le mandat de protéger les intérêts de ses membres ; il s’agira alors d’associations indépendantes.

Rôle et responsabilités d’un ordre professionnel :

  1. Contrôler la compétence et l’intégrité de ses membres ;
  2. Surveiller l’exercice de la profession ;
  3. Réglementer l’exercice ;
  4. Gérer le processus disciplinaire ;
  5. Favoriser le développement de la profession ;
  6. Contrôler l’exercice illégal de la profession et l’usurpation du titre ;
  7. Produire un rapport annuel.

L’OAQ, c’est 464 membres qui répondent à la Loi A-33. Celle-ci stipule, à l’article 7 : « Constitue l’exercice de la profession d’audioprothésiste tout acte qui a pour objet de vendre, de poser, d’ajuster ou de remplacer des prothèses auditives. »

 Ainsi, l’audioprothésiste « ne peut poser les actes décrits à l’article 7 que sur certificat d’un médecin, d’un orthophoniste ou d’un audiologiste attestant la nécessité d’une prothèse auditive. […] Sous réserve des droits et privilèges expressément accordés par la loi à d’autres professionnels, nul ne peut poser l’un des actes décrits à l’article 7, s’il n’est pas audioprothésiste. » Par cet énoncé, la Loi empêche que le prescripteur et le vendeur se retrouvent en la même personne afin d’éviter tout conflit d’intérêts au préjudice du client.

Voici quelques faits énoncés dans la réglementation :

  •  Sous réserve de recherches effectuées dans un milieu scientifique reconnu, l’audioprothésiste doit exercer sa profession selon les principes généralement acceptés de l’audioprothèse. Il doit, notamment, s’abstenir d’utiliser une technique d’ajustement d’une prothèse auditive insuffisamment éprouvée. (A-33, r. 3.01.04)
  •  L’audioprothésiste doit subordonner son intérêt personnel à celui de son patient. (A-33, r.3.05.01.)
  •  De même, l’intérêt de la société dans laquelle l’audioprothésiste exerce ses activités professionnelles ou dans laquelle il a des intérêts doit être subordonné à celui de son patient.
  •  Il est dérogatoire à la dignité de la profession d’audioprothésiste d’abuser, dans l’exercice de sa profession, de l’inexpérience, de l’ignorance, de la naïveté ou du mauvais état de santé de son patient (A-33, r. 4.02.01 c)

 Formation :

 La formation québécoise des audioprothésistes est une technique de niveau collégial reconnue par les pairs à l’international et qui fait l’objet d’un partenariat France-Québec. Cette formation complète inclut — en plus des cours sur le choix et la programmation d’appareils auditifs — des cours théoriques et pratiques en biologie et en anatomie du système auditif, d’acoustique et de psychoacoustique, d’électronique, de pathologie, d’audiométrie, de psychologie, d’éthique, de réadaptation, etc. De plus, les audioprothésistes qui pratiquent sont tenus de réaliser des activités de formation continue autant pour maintenir à jour leurs connaissances que pour développer de nouvelles compétences et habiletés. Conformément au règlement sur la formation continue des membres de l’Ordre des audioprothésistes du Québec, ceux-ci doivent accumuler au moins 30 unités de formation continue (UFC) par période de référence de 24 mois.

 En résumé, l’audioprothésiste a des actes qui lui sont réservés parce qu’il est régi par un ordre professionnel qui s’assure de protéger le public, parce qu’il a suivi une formation rigoureuse et parce que l’audition, en plus d’être précieux, c’est plus compliqué qu’on le pense ; des lésions permanentes peuvent apparaître suite à une suramplification. Il est important de confier l’amplification auditive à des professionnels formés, reconnus et autorisés, car la santé auditive, c’est fragile et sérieux.

 Sachez que vous pouvez consulter en tout temps les détails de la Loi et les règlements au http://www.ordreaudio.qc.ca/lois-et-reglements/ ou chez votre audioprothésiste.

 
 
 

Centre auditif Abitibi - Tous droits réservés©2013-2020 - Contenu autogéré par le Centre auditif Abitibi - Intranet - Réalisation de Radium Multimédia